ANNA TERNON : MEMOIRE DE PAYSAGE

 Anna Ternon : mémoire de paysage. par Pauline Lisowski Née en 1990, Anna Ternon est une artiste plasticienne diplômée de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Elle développe un

Share
HUMO(UR) BAN ART

Peut-on partager l’humour avec la première personne venue ? Oui, si l’on en croit nos murs, nos édifices et nos façades de bâtiments. L’humour est l’un des modes de dialogue avec le passant utilisé par les street artistes dans leur appropriation de l’espace public. Au détour d’une rue, dans un train de banlieue, sur l’autoroute, au milieu d’une cité, sur une route champêtre, notre regard est surpris par l’humour d’un trait d’esprit, d’un dessin, d’une relation entre une oeuvre et un passant ou un paysage.

Share

L’espace urbain et le travail de textile sont deux piliers de ma pratique artistique. Le premier est lié à ma formation professionnelle, à savoir le design d’espace de la ville.Et le deuxième est un choix du cœur, lié à ma propre histoire, mais qui se retrouve aussi dans chaque foyer, partout dans le monde et depuis la nuit des temps.

Share
L’ART DE LA RUE APPARTIENT À LA RUE

En 2002, Banksy réalise The Girl With Balloon, un dessin au pochoir exécuté sur le Waterloo Bridge. Nous sommes à Londres. On y voit une fillette en noir et blanc lâcher un ballon rouge en forme de cœur. Le gris, c’est précisément la surface choisie par l’artiste qui en assure la présence : un beau mur crasseux pourvoyeur de toutes les nuances de la tonalité.

Share
Face au miroir

Qui n’a jamais ressenti cette étrange sensation de croiser son reflet, au détour d’une porte que l’on ignorait vitrée ? De se retrouver dans un restaurant devant son image inversée, convive inopportun que l’on n’attendait pas ?Qu’il soit plan ou convexe, sphérique ou morcelé, le miroir reste l’un des éléments les plus familiers de l’histoire de l’art, traversant les époques et les styles en reflétant, dans des œuvres ou des performances, les questionnements de notre temps.

Share
Yoon Ji Eun, Pure Présence.

Posées, à l’horizon d’un nulle part, les images de Yoon Ji Eun flottent sur le territoire immatériel des rêves. Issues d’un songe, elles s’imposent et fascinent comme ces mirages lointains, pourtant si proches.L’artiste fait partie des visionnaires, de ceux qui recréent nos univers familiers, les décalent, les transposent.

Share
Virginie Hucher : Du « Corps-Objet » au « Corps-Sujet »

Licenciée en Arts Plastiques, et diplômée d’une école d’Arts Appliqués, Virginie Hucher a travaillé́ auprès de créateurs de mode et de décorateurs d’intérieur, puis enseigné les Arts Plastiques.

Share