© LeMouvement, Urban Art Fair, Paris, 2017

« THE UMBRELLAS » :
un projet artistique, urbain et social signé le mouvement.

Par Adèle Desmichelle

LeMOUVEMENT est un collectif d’art urbain qui regroupe des peintres, des illustrateurs, des grapheurs, des directeurs artistiques et des photographes. Initié par Riks, Tiez et Romano, le projet « The Umbrellas » – les parapluies – voit le jour en 2013. Visible au-delà de l’hexagone, il prend aujourd’hui une dimension internationale.

Avez-vous déjà vu sur les murs parisiens des personnages en noir et blanc qui se tiennent compagnie sous un parapluie coloré ? Il est possible d’en compter plus de mille dans la capitale bien que ce projet soit encore en développement. LeMOUVEMENT met en scène des couples de personnes de plusieurs générations mais aussi de religions, cultures et origines différentes lors une rencontre singulière sous un parapluie : un objet banal mais riche en symboles et dont le projet porte le nom.

« The Umbrellas» tend à mettre en valeur la diversité, les interactions et avant tout le « vivre-ensemble », dans un travail collaboratif d’artistes ayant chacun leur spécificité. Ils présentent ainsi la pluralité comme une force et non comme un obstacle. Ils nous expliquent :

« Toutes les étapes de notre processus de création se font sous le signe du partage et de la joie de vivre-ensemble. Les shooting photo préalables à la réalisation des œuvres sont des moments de rencontre et de discussion avec les participants, qui ne se connaissent pas toujours forcément entre eux. »

© LeMouvement, Urban Art Fair, Paris, 2017

En contraste avec les couples photographiés en noir et blanc, le parapluie coloré attire le regard du spectateur et apporte de la joie en symbolisant le lien qui unit les personnages et l’abris commun qu’il leur procure. Pour certaines œuvres, le caractère solidaire de ce projet est renforcé par la participation des associations comme Emmaüs ou le Centre de la Chapelle.

En contraste avec les couples photographiés en noir et blanc, le parapluie coloré attire le regard du spectateur et apporte de la joie en symbolisant le lien qui unit les personnages et l’abris commun qu’il leur procure. Pour certaines œuvres, le caractère solidaire de ce projet est renforcé par la participation des associations comme Emmaüs ou le Centre de la Chapelle.

En utilisant la technique du collage photographique sur les murs extérieurs, ils réalisent une rencontre entre l’art urbain et la photographie narrative. Exposer dans la rue est un choix réfléchi. L’immensité de ce lieu provoque chez Riks, Tiez et Romano un sentiment de liberté artistique, tout en formant l’opportunité de se démocratiser et d’obtenir une grande visibilité.

© LeMouvement, Quartier de la Butte-aux-Cailles, Paris, 2019

Par leur localisation et leur proximité avec les passants, les œuvres font sens et deviennent presque des performances en deux dimensions. En représentant des personnages à taille réelle, les artistes jouent avec le trompe-l’œil, facilitant ainsi l’identification du regardeur aux personnages. Ce dernier imagine ainsi que la rencontre se déroule devant ses yeux ; l’énergie positive qui se dégage des collages se lie alors avec le regardeur et l’entraine à méditer sur l’Autre. Pour impliquer davantage les passants dans l’œuvre, LeMouvement réalise ses collages durant la journée. À travers leurs installations urbaines, les membres du collectif créent ainsi un happening devant les citadins qui se promènent et entrainent une rencontre, un dialogue avec le public :

« Il est important pour nous d’interagir avec les passants et de leur diffuser un message positif. Chaque semaine nous parcourons les rues de Paris pour y apporter de la couleur et de la joie de vivre. », précisent-ils.

La force du projet « The Umbrellas », initialement illégal, s’intensifie grâce au soutient que lui porte aujourd’hui le ministère de la culture dans la démocratisation de son message.

Liens utiles :
http://www.lemouvement.paris/
Instagram : Le_mouvement
Facebook : Le Mouvement

© LeMouvement, 56e étage de la Tour Montparnasse, Paris, 2019
Leave a reply