LES ORIGINES DU GRAFFITI

Le mot «graffiti» porte en lui l’idée de l’écriture. Né à la fois du verbe grec graphein (écrire) et du nom latin graphium (stylet), il apparaît dans la langue française en 1856 dans l’ouvrage Graffiti de Pompéi de R. Garrucci. Le graffiti y désigne les écrits spontanés des murs de la Cité de Pompéi n’ayant pas été réalisés par des artistes et y est associé à un besoin d’expression dans un endroit public.

Share
LADA NEOBERDINA

L’espace urbain et le travail de textile sont deux piliers de ma pratique artistique. Le premier est lié à ma formation professionnelle, à savoir le design d’espace de la ville.Et le deuxième est un choix du cœur, lié à ma propre histoire, mais qui se retrouve aussi dans chaque foyer, partout dans le monde et depuis la nuit des temps.

Share
ET PARIS QUI BAT LA MESURE

Taguer l’amour est à réinventer. Et voilà bien ce qu’il se passe depuis que les arbres cessent d’être blessés d’initiales égoïstes : on est arrivé sur les murs. L’amour, avec un grand comme avec un petit «A», s’étale amoureusement sur nos façades grises incapables d’aimer. Pourtant et pour l’amour, les murs ont gardé leurs oreilles.

Share